Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Le non-recours aux soins prénatals au Burkina Faso

Résumé en Français

Introduction : Malgré leur importance dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, l’utilisation des soins prénatals demeure non optimale au Burkina Faso. Cet article propose de documenter les motifs de non-recours aux services de soins prénatals en s’intéressant aux femmes qui y renoncent ou qui y recourent tardivement. Méthodes : La collecte des données qualitatives a eu lieu d’octobre 2013 à janvier 2014 dans la commune rurale de Kokologho. Différentes méthodes de collecte ont été utilisées : l’observation participante, vingt-deux entrevues individuelles semi-dirigées avec des femmes qui sont en recours tardif aux soins prénatals et huit entrevues informelles avec des informateurs- clés identifiés dans la communauté. Résultats : L’analyse thématique en continu révèle quatre barrières qui entravent le recours effectif aux soins prénatals par les femmes rencontrées : (1) le manque de connaissance du calendrier et des objectifs des soins prénatals, (2) la perception de la grossesse et des soins prénatals, (3) les barrières socioéconomiques : paiement direct des consultations prénatales et manque d’autonomie des femmes, et (4) la perception de la qualité des soins prénatals. Discussion : Ces résultats sont discutés au travers des différents types de non-recours de la typologie explicative adoptée pour cette étude, dont la non-connaissance, la non-demande par choix ou par contrainte et la non-réception des soins. Cet apport théorique dévoile que les défaillances dans le système de soins de même que la dichotomie existante entre les représentations sociales et celles médicales de la grossesse et des soins prénatals, participeraient à exclure certaines femmes des services de soins prénatals.

English abstract

Introduction: Despite the importance of prenatal care to decrease maternal and neonatal mortality, uptake remains suboptimal in Burkina Faso. This article documents the reasons for non-uptake of prenatal care, by focusing on women who either completely renounce or delay their access to prenatal care. Methods: Qualitative data collection was performed in the rural town of Kokologho from October 2013 to January 2014. Different collection methods were used: participant observation, twenty-two individual semi-structured interviews with women who accessed prenatal care as a late option and eight informal interviews with key informants identified in the community. Results: Thematic analysis revealed four barriers against the effective use of prenatal care by women: (1) lack of knowledge about the prenatal care schedule and purpose (2) perception of pregnancy and prenatal care (3) socioeconomic barriers: direct payment for prenatal care and the limited autonomy of women, and (4) perception of the quality of prenatal care. Discussion: Based on these observations, non-uptake of prenatal care is discussed using different types of explanatory typologies adopted for this study: non-knowledge, non-claiming by choice or constraints and non-reception of care. This theoretical approach reveals that failures in healthcare services as well as the dichotomy between social representations and medical standards of pregnancy and prenatal care contribute to exclude some women from the prenatal care system.

Santé publique n°3, mai-juin 2015 | p. 405 à 414 | publié le 25 août 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.