Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Transfert de connaissances pour réduire les inégalités infra-communales d'accès au dépistage du cancer du sein

Résumé en Français

Cet article retrace une expérience de transfert de connaissances menée depuis septembre 2012 dans la ville d’Argenteuil (Val d’Oise). L’expérience s’inscrit dans le projet de recherche interventionnelle DéCLIC : « Réduire les Inégalités d’accès au Dépistage des Cancers au niveau Local : le partenariat chercheurs-décideursacteurs comme levier d’actions », projet porté par les géographes de la santé de l’université Paris Ouest (UPO) et l’association nationale des villes pour la santé publique (Élus, Santé publique et Territoires, ESPT). Il comprend une intervention et une recherche. La première consiste à mettre en oeuvre un dispositif de co-production et partage de connaissances entre chercheurs, acteurs et décideurs à différentes échelles sur la question des déterminants socio-territoriaux des inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein dans les villes. La recherche pluridisciplinaire (géographie, sociologie, sciences politiques, épistémologie), vise à mesurer l’impact de ce transfert de connaissances sur l’action dans les six villes étudiées et sur la réduction des inégalités d’accès au dépistage du cancer du sein dans les villes. Cet article en s’appuyant sur la littérature sur le transfert de connaissances et sur l’expérience empirique menée à Argenteuil, propose une caractérisation du type de transfert de connaissances en cours d’élaboration. Il met en évidence son intérêt pour l’action et pour la recherche. L’analyse du processus de co-production, de partage et d’appropriation des connaissances par les acteurs en présence révèle un caractère à la fois « stratégique » et « profond ».

English abstract

This paper describes a knowledge transfer experiment that has been conducted since September 2012 in Argenteuil (Val d’Oise, France). This experiment is part of an interventional research project called DéCLIC: “Knowledge translation on social and spatial inequalities: a tool to raise local awareness and mobilization to lessen cancer screening participation rate disparities”. The project is carried out by health geographers from Paris Ouest University (UPO) and the National Association of Cities for Public Health (Elus, Santé Publique et Territoires, ESPT). It encompasses two main components: intervention designed to implement a knowledge co-production and transfer process among researchers, stakeholders and decision makers at various levels. This knowledge concerns social and spatial determinants of inequalities of access to breast cancer screening programmes in cities. The research is multidisciplinary (geography, sociology, political science, epistemology) and is designed to measure the impact of this knowledge co-production and transfer in terms of actions in the targeted cities (six cities in the Paris region) as well as the reduction of inequalities of access to breast cancer screening programmes. This article, based on knowledge transfer literature and an empirical experiment in Argenteuil, describes the ongoing knowledge transfer process. It also highlights Argenteuil stakeholders’ and decision makers’ interest in action and research. The analysis of the knowledge co-production, sharing and ownership process by local actors a e both “strategic” and “profound”.

Santé publique n°3, mai-juin 2015 | p. 321 à 330 | publié le 25 août 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.