Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Qualité des données de vaccination chez les enfants de 0 à 11 mois en côte d'ivoire

Résumé en Français

Introduction : En vue d’orienter les décisions des gestionnaires du programme, un audit interne de la qualité des données de vaccination a été conduit en Côte d’Ivoire en 2012 et avait pour objectif d’évaluer l’exactitude des données de vaccination et la qualité du système de suivi des vaccinations selon le protocole d’évaluation « immunization Data Quality Self Assessment » (iDQS). Méthodes : Une étude transversale descriptive a été menée dans 88 centres de santé (soit 5 % des 1 675 centres de santé), tirés au hasard dans 30 districts sanitaires (soit 37 % des 82 districts sanitaires du pays). Deux critères ont été évalués au cours de cette étude : -l’exactitude des données de vaccination mesurée par le facteur de vérification (FV), avec comme critère le nombre d’enfants de 0 à 11 mois ayant reçu les trois doses de vaccin DTC-HepB-Hib entre le 1er janvier et le 31 décembre 2012.
-la qualité du système de suivi des vaccinations, appréciée par l’indice de qualité (IQ) des composantes du système de suivi des vaccinations. Résultats : L’exactitude des données de vaccination était satisfaisante au niveau district (FV = 95 %), contrairement au centre de santé (FV = 81 %). Par ailleurs, 73 % des districts et 39 % des centres de santé enquêtés avaient obtenu un facteur de vérification satisfaisant (≥ 95 %). Le nombre d’enfants ayant reçu trois doses de vaccin DTC-HepB-Hib différait d’un niveau à l’autre de la pyramide sanitaire et d’une source à l’autre. L’indice de qualité moyen n’était satisfaisant à aucun des deux niveaux de la pyramide sanitaire. Seulement un district sanitaire et un centre de santé ont atteint un indice de qualité global supérieur à 80 %. En revanche, respectivement 93 % des districts sanitaires et 50 % des centres avaient un indice de qualité compris entre 50 et 80 %. Les composantes les plus faibles aux deux niveaux étaient « la supervision et le monitorage » et « l’analyse et l’utilisation des données ». Conclusion : Les insuffisances au niveau du rapportage des données et de la qualité du système de suivi de la vaccination nécessitent leur renforcement à travers la supervision formative.

English abstract

Introduction : In order to guide the decisions of programme managers, an immunization Data Quality Self-Assessment was performed in Côte d’Ivoire in 2012. This study was designed to assess the accuracy of immunization data and the quality of the immunization tracking system with this tool. Methods : A descriptive cross-sectional study was conducted in 88 randomly selected immunization facilities from 30 health districts. These structures were included in the study based on the number of children aged 0-11 months who received three doses of vaccine against Diphtheria, Tetanus, Pertussis, Hepatitis B Viral and Haemophilus Influenzae b on the one hand and measles vaccine coverage on the other. This assessment focused on two criteria in particular : accuracy of immunization data measured by the verification factor (VF) and the quality of the immunization tracking system. Results : The accuracy of immunization data was satisfactory at the district level (VF = 95%), but not for the health centre level (VF = 81%), as 73% of health districts and health centres obtained a satisfactory factor (≥ 95%). The number of children aged 0-11 months vaccinated differed from one level of the health system to another and from one document to another. The mean quality index was not satisfactory for both the district and health centre levels (64% vs 50%). Only one health district and one health centre obtained a quality index greater than 80%. Furthermore, 93% of health districts and 50% of health centres obtained quality indices ranging from 50% and 80%, respectively. The weakest components at both levels were “supervision and monitoring” and “analysis and use of data”. Conclusion : The deficiencies in data reporting and the quality of the immunization monitoring system need to be improved by supportive supervision.

Santé publique n°2, mars-avril 2015 | p. 257 à 264 | publié le 11 juin 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.