Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Consommation d'antibiotiques au Centre Hospitalier Universitaire d'Antananarivo : prévalence et défis stratégiques

Résumé en Français

Introduction : À Madagascar, très peu d’études ont été réalisées concernant la consommation d’antibiotiques. Notre objectif était de décrire la consommation d’antibiotiques dans l’un des centres hospitaliers universitaires de troisième référence d’Antananarivo-Madagascar en vue de mieux cibler les stratégies de bon usage des antibiotiques. Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une enquête de prévalence un jour donné réalisée le 5 avril 2011 au Centre Hospitalier de Befelatanana qui comptait 339 lits d’hospitalisation avec un taux d’occupation de lits de 65,5 %. Résultats : Sur les 222 patients présents le jour de l’enquête, la prévalence de l’antibiothérapie a été de 57,2 %. Près de la moitié (49,6 %) des patients a reçu au moins l’association de deux antibiotiques. Les familles d’antibiotiques prescrites ont été les bétalactamines (55,3 %), les imidazolés (14,9 %), les aminosides (14,9 %), les quinolones (7,9 %) et les macrolides avec 7 % des prescriptions. Les pénicillines avec 55,5 % de l’ensemble des prescriptions de bétalactamines, suivies par les céphalosporines de troisième génération ont été les plus prescrites. Les enfants de moins de 14 ans (p < 0,019) et les patients avec du dispositif invasif (p < 10-6) ont reçu plus d’antibiotiques. La prescription d’antibiotiques dans le service de Réanimation-Urgence a été significativement plus élevée par rapport à celle des autres services (p < 0,01). Conclusion : La consommation d’antibiotiques est élevée au Centre Hospitalier Universitaire de Befelatanana. Les bétalactamines sont les plus prescrits et le service de Réanimation-Urgence occupe la première place en matière de consommation d’antibiotiques. La mise en place d’une politique de bon usage des antibiotiques serait indispensable.

English abstract

Introduction : Very few studies have been conducted on antibiotic consumption in Madagascar. The objective of this study was to describe antibiotic consumption in a tertiary university hospital in Antananarivo, Madagascar to more clearly define good antibiotic use strategies. Materials and method : A one-day prevalence survey was conducted on 5 April 2011 in the 339-bed Befelatanana Hospital with a bed occupation rate of 65.5%. Results : The prevalence of antibiotic therapy among the 222 patients hospitalised on the day of the survey was 57.2%. Almost one half (49.6%) of patients received a combination of at least two antibiotics. The classes of antibiotics most commonly prescribed were beta-lactam antibiotics (55.3%), imidazoles (14.9%), aminoglycosides (14.9%), quinolones (7.9%) and macrolides with 7% of prescriptions. Penicillins accounted for 55.5% of all beta-lactam antibiotic prescriptions, followed by third-generation cephalosporins. Children under the age of 14 years (p < 0.019) and patients with invasive devices (p < 10-6) received more antibiotics. Antibiotic prescription in the Emergency Room – Intensive Care Unit was significantly higher than in the other wards (p < 0.01). Conclusion : A high rate of antibiotic use was observed in Befelatanana University Hospital. Beta-lactam antibiotics were the agents most commonly prescribed and the Emergency Room – Intensive Care Unit was the leading antibiotic prescriber. It is essential to set up a good antibiotic use policy.

Santé publique n°2, mars-avril 2015 | p. 249 à 255 | publié le 11 juin 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.