Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Implication des agents de santé dans la conception des outils de collecte de données au Bénin

Résumé en Français

Introduction : L’insuffisance de qualité des données issues des Systèmes d’Informations sanitaires constitue un problème pour la planification dans le système de santé. La faible implication des agents de santé qui sont en première ligne pour la collecte des données dans la mise en place du système de collecte y contribue. Cette étude documente une expérience de conception des outils de collecte du Système d’Information sanitaire par les agents de santé et évalue l’effet de cette expérience sur la qualité des données. Méthodes : L’étude a impliqué 80 agents de santé responsables des statistiques dans les centres de santé publics. Les deux outils utilisés pour la collecte de données au dispensaire ont fait l’objet de modifications. Avant et après utilisation des nouveaux outils, les indicateurs de suivi, durée de remplissage, pourcentage d’exhaustivité et qualité des données ont été évalués. Les comparaisons sont faites avec le test de Wilcoxon pour données appariées et avec le test de Chi2 de Mc Nemar. Résultats : Entre les deux évaluations, la durée de remplissage est passée de 28,7 à 22,5 secondes par cas notifié (p = 0,153), l’exhaustivité des rapports a augmenté de 16 % à 89 % (p < 0,001) et la proportion de rapports avec une qualité suffisante des données est passée de 18,8 % à 45,8 % (p = 0,002). Conclusion : L’évolution des indicateurs montre qu’une plus grande implication des utilisateurs dans les étapes-clés comme la conception des outils de collecte peut contribuer à l’amélioration de la qualité des données.

English abstract

Objective : In developing countries, the poor quality of data derived from Health Information Systems constitutes a problem that limits use of these data and contributes to the recurrent difficulties of health system management. The low level of involvement of health workers directly responsible for data may contribute to this poor quality. This study documents a Health Information System collection tool design experience by health workers and assesses its effect on data quality. Methods : Eighty health workers responsible for clinical statistics in public health centres participated in this study. The two tools used for clinical data collection were modified by a group of 6 volunteer health workers. Monitoring indicators, data entry time, percentage exhaustiveness and quality of data were assessed before and after using the new tools. Data were compared by Wilcoxon’s test for paired data and Mc Nemar’s chi-square test. Results : Between the two assessments, the data entry time increased from 28.7 to 22.5 seconds by reported case (p = 0.153), the exhaustiveness of the reports increased from 16% to 89% (p < 0.001) and the proportion of reports with sufficient data quality increased from 18.8% to 45.8% (p = 0.002). Conclusion : The positive course of the indicators shows that increased involvement of health workers in key stages such as the design of data collection tools can help improve data quality.

Santé publique n°2, mars-avril 2015 | p. 241 à 241 | publié le 11 juin 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.