Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Représentations et vécu de l'hépatite B de patients subsahariens en Côte d'Ivoire et en France

Résumé en Français

Objectif : L’hépatite B, réel problème de santé publique tant en Afrique que parmi les populations subsahariennes vivant en France, demeure méconnue et insuffisamment prise en charge. Deux études en sciences sociales, à Abidjan (Côte d’Ivoire) et en Île-de-France, ont porté sur les représentations de l’hépatite B et le rapport aux soins des porteurs chroniques. Leur comparaison interroge le rôle de contextes différents de prise en charge sur le rapport à la maladie et aux soins. Méthodes : À Abidjan, l’étude a été menée auprès de 14 patients de CHU et du Centre médical de suivi des donneurs de sang ; en Île-de-France, elle a été faite auprès de 33 porteurs chroniques de deux services hospitaliers. La méthode était qualitative par entretiens semi-directifs et observations de consultations. Résultats : La comparaison révèle des similitudes et des divergences. Les similitudes concernent exclusivement les représentations de l’hépatite B, sa méconnaissance et l’amalgame péjoratif avec le VIH, notamment liés à l’absence de mobilisation collective autour de l’hépatite B en Afrique et en France. Les divergences concernent les attitudes des patients face au suivi médical et au dépistage des proches, déterminées par les conditions financières de prise en charge fondamentalement différentes entre les deux sites. En l’absence de couverture maladie universelle en Côte d’Ivoire, les patients porteurs d’une hépatite chronique B ont difficilement accès aux soins. Conclusion : Ces études soulignent le besoin de sensibilisation à l’hépatite B et d’information sur les conditions de prise en charge des porteurs chroniques en Afrique subsaharienne.

English abstract

Objective: Hepatitis B, a major public health problem in Africa and among Sub-Saharan populations living in France, remains poorly characterized and insufficiently managed. Two social sciences studies in Abidjan (Côte d’Ivoire) and Île-de-France investigated representations of hepatitis B and attitudes towards medical care among chronic hepatitis B carriers. Comparison of the two studies raises the question of the role of different settings of access to care in the relationship towards disease and medical care. Methods: In Abidjan, the study was conducted with 14 patients at the University Hospital and the blood donor monitoring medical centre (Centre médical de suivi des donneurs de sang). In Île-de- France, it was conducted among 33 chronic carriers in two hospital departments. The method was qualitative, using semistructured interviews and consultation observations. Results: The comparison showed similarities and differences. Similarities exclusively concerned representations of hepatitis B, ignorance of the disease, and the negatively-charged association with HIV, linked in particular to the lack of collective mobilization on issues relating to hepatitis B in Africa and France. Differences concerned patients’ attitudes towards medical follow-up and screening of close relatives, which are determined by the radically different funding conditions between the two sites. Given the lack of universal health insurance in Ivory Coast, patients with chronic hepatitis B experience difficulties of access to medical care. Conclusion: These studies emphasize the need for awareness campaigns on hepatitis B and information about conditions of management of chronic hepatitis B carriers in Sub-Saharan Africa.

Santé publique n°6, novembre-décembre 2014 | p. 869 à 878 | publié le 28 janvier 2015

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.