Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Connaissances, attitudes et pratiques de la contraception d'urgence chez les étudiantes à l'Université de Parakou (Bénin)

Résumé en Français

Objectif : Étudier les connaissances, attitudes et pratiques de la contraception d’urgence chez les étudiantes de l’université de Parakou. Méthode : Nous avons mené une enquête transversale descriptive portant sur 570 étudiantes recrutées après un échantillonnage en grappe dans les différentes entités de l’université. Sur la base d’un questionnaire préétabli, nous avons interviewé les étudiantes après leur acceptation à participer à l’enquête. Les données recueillies ont été analysées avec le logiciel Epi info et la comparaison des variables effectuée avec le test de Khicarré et un seuil de signification de 5 %. Résultats : Nous avons constaté que plus de la moitié des étudiantes connaissaient (51 %) la méthode et ont été informées par les amis et les médias. Seulement 18 % d’entre elles l’ont déjà expérimentée au moins une fois suite à des rapports sexuels non protégés. La plupart d’entre elles ayant moins de 24 ans, ont déclaré avoir des partenaires sexuels non réguliers. Conclusion : Les étudiants connaissaient la méthode et y ont accès facilement. Cependant la répétition de l’utilisation souligne le besoin d’information de ces étudiantes sur les moyens classiques de contraception. Il convient de mener la réflexion sur l’intensification de la sensibilisation sur le campus en vue de réduire le risque d’avortement clandestin actuellement élevé.

English abstract

Objective: This study was designed to assess emergency contraception knowledge, attitude and practices among female students at Parakou University. Methods: A descriptive cross-sectional survey was conducted on 570 female students recruited after cluster sampling in the various university departments. A predefined questionnaire was used to interview students after they consented to participate in the survey. The data collected were analysed by Epi Info software and variables were compared by Chi-square test with a limit of significance of 5%. Results: More than half of the students (51%) were familiar with the emergency contraception method and had been informed by friends and the media. Only 18% of them had already used this method at least once following unprotected sexual intercourse. Most of them were under the age of 24 and reported having irregular sexual partners. Conclusion: Students were familiar with and had easy access to the method. However, repeated use of this method highlights the need for better information of these students concerning classical methods of contraception. An awareness campaign should be conducted on the campus in order to reduce the currently high rate of non-medical clandestine abortion.

Santé publique n°4, juillet-août 2014 | p. 541 à 546 | publié le 8 octobre 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.