Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

La bonne gouvernance dans la réforme du financement du système de santé au Burundi

Résumé en Français

Introduction : au Burundi, la gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes a été introduite en 2006. Elle a été couplée à l’approche de Financement Basé sur la Performance (FBP) à partir de 2010. Le présent article a pour but d’identifier les éléments dans cette réforme du financement du système de santé qui ont contribué à la bonne gouvernance. Méthodes : six critères de bonne gouvernance ont été utilisés comme cadre d’analyse. Les rapports officiels et les publications internationales ont servi comme sources d’information. Résultats : la séparation des fonctions, la transparence dans la gestion et une description minutieuse des procédures administratives ont bien contribué à la bonne gouvernance. Le suivi scrupuleux a permis de prendre plusieurs mesures correctrices. Discussion : des questions demeurent par rapport à l’intégration des programmes verticaux et la pérennité du système vu les coûts considérables dont le financement n’est pas encore entièrement assuré par l’État et ses partenaires.

English abstract

Introduction: Burundi introduced free healthcare for children under five and pregnant women in 2006. In 2010, this was linked to the Performance-Based Financing (PBF) approach. This article is designed to identify factors in these health financing reforms that have contributed to good governance in the health sector. Methods: Six criteria of good governance were used as an analytical framework. Results were derived from official reports and the international literature. Results: The main contributions of these reforms to good governance in Burundi were the separation of functions, transparency in management and a meticulous description of administrative procedures. Scrupulous monitoring resulted in several corrective measures. Discussion: Several unresolved questions remain, concerning the integration of vertical programmes and the sustainability of the system given the considerable costs, since funding is not yet fully ensured by the State and its partners.

Santé publique n°2, mars-avril 2014 | p. 229 à 240 | publié le 2 juin 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.