Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Intentions d'installation des internes angevins de médecine générale en 2012

Résumé en Français

Objectif : dans l’objectif d’offrir un accès aux soins équitable pour tous les patients se pose désormais le problème de la démographie médicale et de la répartition des médecins généralistes sur le territoire, notamment dans la région des Pays de La Loire. L’objectif de cette étude était de décrire les projets professionnels des internes de médecine générale angevins en 2012, et d’évaluer leurs connaissances des aides à l’installation et de leur impact éventuel sur leurs choix d’exercices. Méthodes : une étude déclarative par questionnaire auprès des internes de médecine générale de la faculté d’Angers a été réalisée en avril 2012. Résultats : parmi les 243 internes concernés, 84,4% ont répondu. Les femmes représentaient 62,4% des internes répondants. Les internes qui souhaitaient exercer la médecine générale ambulatoire de façon préférentielle regroupaient 55,6% de l’effectif. Un déterminant significatif du souhait de cet exercice était le choix volontaire de la spécialité demédecine générale à l’internat. L’exercice en groupe était envisagé de façon majoritaire (86,4 %), et ce en semi rural (60,2 %). Les démarches à effectuer en début d’activité libérale et les aides à l’installation étaient méconnues respectivement par 82% et 83% des internes. Ceux qui souhaitaient une information sur ces démarches représentaient 91% d’entre eux et 82% estimaient qu’elle pourrait favoriser une installation en ambulatoire. Ainsi les internes de médecine générale angevins sont fortement attirés par l’exercice ambulatoire de cette spécialité. Conclusion : cela montre que la stratégie de contact précoce avec la médecine générale dans le cursus des études médicales est à poursuivre. Une information aux démarches nécessaires à l’installation semble indispensable à mettre en place pendant l’internat.

English abstract

Objective: Medical demography and the geographical distribution of general practitioners (GPs) in the Pays de la Loire Region constitute a challenge to equitable primary care access. The objective of this study was to describe the career projects of Angers general practice residents in 2012 and to assess their knowledge of installation aids and their impact on practice choices. Method: A questionnaire-based declarative study was conducted in April 2012. Results: 204 out of 243 residents (84%) returned the questionnaire. Women represented 62% of responding residents. 56% of residents expressed their desire for predominantly outpatient general practice. A significant determinant in the choice of this type of practice was the voluntary choice of general practice during residency. Group practice was predominantly considered (86%), in semirural areas (60%). The administrative formalities to set up a general practice and the available aids were underestimated by 82% and 83% of residents, respectively. 91 % of residents wanted to receive more information about administrative formalities and 82% considered that these aids could encourage their decision in favour of general practice. Anjou general practice residents appeared to be very attracted by outpatient general practice. Conclusion: This study shows that strategy of early contact with general practice in medical training should be continued. Information concerning the administrative formalities and aids available must be provided during medical training.

Santé publique n°1, janvier-février 2014 | p. 65 à 74 | publié le 3 avril 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.