Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Connaissances, attitudes et pratiques des professionnels de santé face aux précautions standards en milieu hospitalier

Résumé en Français

Introduction : le risque infectieux professionnel en milieu de soins est potentiellement omniprésent. Plusieurs agents infectieux sont susceptibles d’être transmis aux professionnels de santé, dont la plupart sont véhiculés par le sang et les liquides biologiques. L’objectif de l’enquête était d’étudier les connaissances, attitudes et pratiques des professionnels de santé des maternités et des salles d’opération sur les précautions standards en milieu de soins afin d’en déduire les actions à mettre en œuvre pour améliorer leur sécurité.
Matériels et méthodes : une enquête descriptive transversale à visée analytique a été réalisée en septembre 2011. Un questionnaire a été adressé à 96 personnes en utilisant la technique de l’interview directe.
Résultats : les principaux agents transmis par le sang (VHB, VHC et VIH) ne sont connus que par 20 % d’enquêtés. 67,8 % pensent que les précautions standards s’appliquent seulement aux parturientes et patients chez qui l’infection à VIH est suspectée. La quasi-totalité des répondants (91,1 %) a été victime d’au moins un AES durant les 12 derniers mois.
La conduite à tenir en cas d’AES semble être insuffisamment connu par les enquêtés. Le recapuchonnage des aiguilles après les soins est une pratique retrouvée chez 55,6 % des répondants. Le port systématique des barrières des protections est non satisfaisant.
Conclusion : la non application systématique des précautions standards en milieu de soins par les professionnels de santé de la ville d’Isiro devrait conduire à mettre en place une démarche qui permet de renforcer la sensibilisation et d’améliorer l’équipement nécessaire pour une stricte observance.

English abstract

Introduction: The infectious risk in the healthcare setting is potentially ubiquitous. Several infectious agents may be transmitted to healthcare professionals, most of which are carried by blood and body fluids. The aim of this study was to assess knowledge, attitudes and practices of healthcare workers in delivery rooms and operating theatres about standard precautions in healthcare settings in order to deduce the actions to be implemented to improve their security.
Materials and methods: A descriptive cross-sectional survey was conducted in September 2011. A questionnaire was sent to 96 people using the direct interview technique.
Results: Only 20% of study subjects were familiar with the main bloodborne viruses (HBV, HCV and HIV).
67.8% of them considered that standard precautions must be applied only to women in labour and suspected HIV-positive patients. Almost all respondents (91.1%) had already been subject to at least one AES during the last 12 months.
Respondents appeared to have a poor knowledge of the recommended actions following an AES. Recapping of needles after care is a practice reported by 55.6% of respondents. Routine use of protective barriers is unsatisfactory.
Conclusion: The frequent failure of systematic application of standard precautions in healthcare settings by healthcare workers in the city of Isiro should lead the Ministry of Health to implement a process designed to increase awareness about standard precautions and improve the equipment necessary for strict compliance with these precautions.

Santé publique n°5, septembre-octobre 2013 | p. 663 à 673 | publié le 7 janvier 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.