Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Suivi des nourrissons nés de mères séropositives au VIH au Mali

Résumé en Français

Introduction : le risque de transmission du VIH de la mère à l’enfant sans chimiothérapie périnatale est de 30 à 40 %. Le traitement prophylactique aux antirétroviraux (ARV) du nouveau-né de mère séropositive au VIH réduit fortement le risque de transmission. L’étude avait pour objectif le suivi des enfants nés de mères séropositives au VIH de 0-18 mois au niveau de trois sites prévention de la transmission mère-enfant (PTME) à Bamako et un de Koulikoro.
Méthodes : l’étude était longitudinale prospective avec suivi d’une cohorte d’enfants nés de mères séropositives au VIH pendant 18 mois. Les suivis clinique, biologique et psychosocial ont été assurés jusqu’à l’âge de 18 mois. Les données collectées sur un questionnaire servant de dossier ont été saisies et analysées avec le logiciel MS ACCESS version 3.
Résultats : au total, 157 femmes enceintes séropositives au VIH et 161 nourrissons ont été inclus. L’alimentation artificielle a été pratiquée chez 93,2 % des enfants. La prophylaxie ARV a été reçue par 89,8 % des mères et 100 % des nourrissons. Parmi les enfants, 72,67 % (117/161) ont été suivis jusqu’à 18 mois, 3,4 % étaient infectés au VIH, 20 % étaient perdus de vue et 9,31 % de décès ont été enregistrés. Au cours du suivi, 68,2 % des femmes ont partagé l’information de leur statut avec leurs maris ; 83,2 % des maris ont fait le test et 58,4 % d’entre eux ont eu une sérologie VIH positive.
Conclusion : les suivis clinique, biologique et psychosocial sont réalisables au niveau des sites PTME et peuvent contribuer à une réduction de la transmission.

English abstract

Introduction: The rate of mother-to-child transmission without perinatal antiretroviral treatment is 30 to 40%. Antiretroviral treatment of new-borns from HIV infected mother has proved effective in reducing rates of mother-to child transmission. Our aim was to follow newborns of HIV infected mothers for 18 months in three of preventive mother to child transmission (PMTCT) health centres in Bamako and one in Koulikoro.
Methods: This was a longitudinal study with follow-up of a cohort of newborns from HIV-positive mothers over an 18-month period. Follow-up was based on clinical, laboratory and psychosocial parameters for 18 months. A questionnaire was used to collect data. All analyses were performed using ACCESS version 3 software.
Results: A total of 157 HIV-infected mothers and 161 children were included. Artificial feeding was performed in 93.2% of children. Antiretroviral prophylaxis was received by 89.8% of children and 100% of mothers. 72.67% (117/161) of the children were followed for 18 months, 3.4% were infected by HIV, 20% were lost to follow-up and 9.31% died. During follow-up, 68.2% of women shared information about their status with their husbands; 83.2% of husbands performed an HIV screening test and 58.4% presented positive HIV serology.
Conclusion: Clinical, laboratory and psychosocial follow-up can be performed at PMTCT sites and may contribute to a reduction of mother-to-child transmission

Santé publique n°5, septembre-octobre 2013 | p. 655 à 662 | publié le 7 janvier 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.