Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Préfinancement communautaire : le consentement à payer des ménages pour les soins de santé primaires au Bénin

Résumé en Français

Objectifs : l’étude vise à analyser les déterminants du consentement des ménages ruraux à préfinancer leurs soins de santé primaires.
Méthodes : l’étude a été réalisée dans la commune de Sèmè-Podji, département de l’Ouémé au Bénin. La méthode d’évaluation contingente dite « bidding game » ou « à choix dichotomiques » a été utilisée afin de déterminer le consentement à payer pour les soins de santé. Nous avons effectué une régression probit sur un échantillon de 150 ménages ruraux.
Résultats : la valeur du consentement des ménages à préfinancer leurs soins de santé primaires est comprise entre 6 000 et 12 000 FCFA par individu et par an avec une valeur médiane de 8 000 FCFA/individu/an. Cette valeur est déterminée par plusieurs facteurs. Le niveau de revenu, l’âge, les habitudes d’utilisation des services de santé et la célérité dans l’accueil des patients influencent positivement le consentement des ménages à payer leurs soins de santé. Les caractéristiques physiques des centres de santé semblent constituer un obstacle au consentement à payer.
Conclusion : le préfinancement des soins de santé par les ménages est déterminé par les caractéristiques socioéconomiques et celles des centres de santé.

English abstract

Objectives: This study aims to determine factors associated with Benin rural households’ willingness to pre-finance their primary health care.
Methods: This study was conducted in Sèmè-Podji, Department Ouémé Benin. The contingent valuation method, namely “bidding game” or “dichotomous choice” was used to determine the willingness to pay for health care. We conducted a probit regression analysis on a sample of 150 rural households.
Results: The value of household willingness to pre-finance their primary health care is between 6,000 and 12,000 FCFA per person per year with a median value of 8,000 FCFA/person/year. This value is determined by several factors. Income level, age, usage patterns of health services and promptness in receiving patients have a positive impact on the households’ willingness to pay for their health care. The physical characteristics of health centers seem to constitute a barrier to the willingness to pay for health care.
Conclusion: The pre-financing of health care by households is determined by socio-economic characteristics as well as physical characteristics of health centers.

Santé publique n°4, juillet-août 2013 | p. 527 à 533 | publié le 16 janvier 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.