Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Les « ateliers santé avec des personnes en difficultés sociales » de l'IREPS des Pays de la Loire, entre réalités de terrain et concepts fondateurs

Résumé en Français

Les ateliers santé avec des personnes en difficultés sociales, mis en place par l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé (IREPS) des Pays de la Loire, consistent en des séances collectives d’éducation pour la santé. Ils sont construits selon trois phases (diagnostic de situation, préparation des séances et évaluation) et visent l’acquisition d’une meilleure maîtrise de déterminants de la santé. Plus de dix ans après leur création dans le cadre des Programmes Régionaux d’Accès à la Prévention et aux Soins pour les plus démunis (PRAPS), l’objectif de cette analyse est d’explorer à nouveau les objectifs et conditions d’implantation de ces ateliers, ainsi que les compétences des professionnels qui les mettent en place. Dans ce but, une étude qualitative a été menée, basée principalement sur des observations de séances et des entretiens semi-directifs auprès des intervenants de l’IREPS, de participants et de professionnels de structures où des ateliers ont eu lieu. Au total, vingt-quatre personnes ont été interviewées et dix séances ont été observées, notamment à l’École de la Deuxième Chance à Nantes. Les résultats permettent de souligner l’importance de la négociation de conditions favorisant l’implantation des ateliers santé en tenant compte des exigences du terrain. De grands objectifs transversaux à tout atelier sont également explicités, ainsi que la nécessité pour les professionnels d’allier compétences techniques et relationnelles. Ces résultats permettent également l’analyse de ces ateliers à travers certains concepts d’éducation pour la santé. Au fil de cet éclairage théorique, l’attention est portée sur les liens entre ateliers santé et réduction des inégalités sociales de santé, dans un contexte où celles-ci s’aggravent.

English abstract

Implemented by the Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé (IREPS, Regional Authority for Health Education and Promotion) in the Pays de la Loire region of France, the “ateliers santé avec des personnes en difficultés sociales” (“health workshops for people with social difficulties”) involve group sessions aimed at providing health education. The workshops involve three key stages (diagnosis of the situation, preparation for sessions and assessment) and are designed to give people control over their health. More than ten years after the introduction of the workshop as part of the Programmes Régionaux d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS, Regional Programs for Access to Prevention and Care), this study re-examines the objectives and implementation of the workshops, but also focuses on the skills of the professionals responsible for their implementation. A qualitative study was conducted using semi-structured interviews with IREPS professionals, workshop participants and the coordinators of the organizations where the workshops are held. In total, twenty-four people were interviewed and ten workshop meetings were attended, including a workshop at the “École de la Deuxième Chance” in Nantes. The results demonstrate the importance of considering the conditions needed to promote the implementation of the workshops while taking into account the demands of practice. Some of the main objectives are also examined, as is the need for professionals to combine technical and relational skills. The results provide a basis for analyzing the health workshops based on the theoretical foundations of health education. Beyond these theoretical considerations, the study examines the relationship between the workshops and the reduction of social inequalities in health in a context of increasing inequality.

Santé publique n°2 supplément, mars-avril 2013 | p. 195 à 200 | publié le 17 juillet 2013

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.