Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Objectivation de l'impact qualitatif d'une infirmière référente en consultation d'urologie

Résumé en Français

Objectif : notre objectif a été de démontrer la valeur ajoutée de l’infirmièr(e) référent(e) dans une consultation générale en urologie.
Méthodes : notre étude prospective évaluative porte sur une population ambulatoire de 135 patients (40 femmes, 95 hommes) inclus. Les troubles de la fonction urinaire ont été définis par la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La composante activité – participation a été analysée dans le domaine de la communication avant et après la consultation chez l’urologue. Nous avons utilisé les résultats obtenus sur base d’une échelle visuelle analogique (EVA). L’EVA a également déterminé un pourcentage qualifiant le facteur facilitateur de l’environnement créé par l’infirmière spécialisée. L’analyse statistique comporte une étude de la population ainsi qu’une comparaison par analyse de la variance (ANOVA) de la composante activité-participation.
Résultats : la population était âgée de 4 ans et 10 mois à 96 ans (m=63,29 ; écart-type (ET)=19,71). Le code qualificatif médian du trouble urologique observé était de 2 (modéré). L’analyse de la variance de la composante activité-participation a objectivé une différence significative avant et après la consultation (F=6,4172 ; p < 0,001). La troisième question posée qualifiait le facteur facilitateur de l’environnement créé par l’infirmière sur base d’une EVA avec une moyenne de 97,79 % (ET=4,67).
Conclusion : notre travail prospectif s’est porté sur l’évaluation de l’impact qualitatif d’une infirmière spécialisée dans le décours d’une consultation ambulatoire urologique à caractère général. Le caractère qualitatif d’environnement facilitateur d’un personnel paramédical spécialisé est important dans le cadre participatif de la communication et de la compréhension du message médical.

English abstract

Aim: This paper presents the results of a prospective study of outpatient urology consultations designed to provide evidence of the benefits of using a specialist nurse to improve quality of care.
Methods: 135 patients (95 men and 40 women) were included in the study. Urinary disorders were defined using the International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF), developed by the World Health Organization (WHO). The activity/participation component was studied from a communication perspective before and after the urology consultation. Scores were obtained using a visual analogue scale (VAS). The VAS was also used to assess the role of the nurse as a facilitator (environmental factors component). A statistical analysis was performed on the population, as was an analysis of variance (ANOVA) of the activity/participation component.
Results: The participants were aged between 4 years 10 months and 96 years (m=63.29; standard deviation (SD)=19.71). The median score for the urological disorders was 2. An analysis of variance of the two questions relating to the activity/participation component indicated a significant difference between the two groups (F=6.4172; p < 0.001). A third question was used to assess the environmental factors component (nurse as facilitator), with a mean VAS score of 97.79% (SD=4.67).
Conclusion: The purpose of this prospective study was to conduct a qualitative assessment of the impact of involving a specialist nurse in outpatient urology consultations. The study demonstrated that the qualitative impact of using a specialist nurse as a facilitator (environmental factors component) is extremely important for the participatory dimension of communication, particularly in terms of understanding medical information.

Santé publique n°2, mars-avril 2013 | p. 163 à 167 | publié le 26 août 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.