Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Apport de l'échographie dans la surveillance de la grossesse dans un établissement sanitaire de premier contact à Yopougon en Côte d'Ivoire

Résumé en Français

Introduction : L’objectif de ce travail était de rapporter la contribution de l’échographie dans la surveillance de la grossesse dans un Établissement Sanitaire de Premier Contact (ESPC) en vue de réduire la mortalité maternelle et néonatale.
Patients et méthodes : Une étude transversale descriptive a été réalisée à l’aide d’un questionnaire administré aux gestantes ayant bénéficié d’un bulletin d’échographie durant la période d’étude, ou venues d’elles-mêmes en consultation à la formation sanitaire urbaine à base communautaire de Yopougon. Les variables étudiées concernaient les caractéristiques sociodémographiques, les indications ou motifs des échographies, les résultats de l’échographie, le diagnostic final retenu et les conduites tenues.
Résultats : Au total 353 gestantes âgées de 15 à 45 ans ont bénéficié d’une échographie. Soixante-six pour-cent (66,3 %) des prescripteurs étaient des sages-femmes. Les principaux résultats pathologiques retenus à l’issue de l’échographie étaient : les présentations dystociques (4,2 %), les grossesses arrêtées (4 %), les causes d’hémorragies du 1er trimestre (2,5 %). Ces résultats ont permis d’évacuer 9,3 % des gestantes à risque vers un centre hospitalier spécialisé.
Conclusion : L’échographie contribue à la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans les ESPC. Il serait donc utile pour les autorités sanitaires de réviser leur Paquet Minimum d’Activité (PMA) en vue d’y inclure cet outil diagnostic dans une perspective de réduction de la mortalité maternelle et infantile.

English abstract

Introduction : In pregnancy care, ultrasound is used to detect pregnancy-related complications. The purpose of this study was to assess the use of ultrasound in monitoring pregnant women in a primary care facility for the purposes of reducing maternal and neonatal mortality. Patients and
Method : A cross-sectional descriptive study was conducted from February 16, 2009, to April 16, 2009. Interviews were conducted with pregnant women who had an ultrasound scan during the study period, regardless of whether the ultrasound was recommended by a health worker or requested by the women. A comprehensive recruitment strategy was used. The variables studied were sociodemographic characteristics, the indications or reasons for the ultrasound scan, the results of the ultrasound examination, the final diagnosis and the recommended behaviors.
Results : A total of 353 pregnant women aged between 15 and 45 years underwent an ultrasound examination. Sixty-six percent (66.3%) of the prescribers were midwives. In terms of pregnancy-related pathologies, the main reasons for the ultrasound were pelvic pains (5.4%), bleeding in the first trimester (4%), and dystocia (3.7%). The main results were dystocic presentations (4.2%), pregnancy loss (4%), and causes of bleeding in the first trimester (2.5%). As a result of these findings, 9.3% of at-risk women were sent to a specialized hospital.
Conclusion : Ultrasound contributes to reducing maternal and neonatal mortality in primary care facilities. The results suggest that the health authorities need to improve equipment in primary care facilities to include ultrasound as a diagnosis tool in order to reduce maternal and neonatal mortality.

Santé publique n°1, janvier-février 2013 | p. 95 à 100 | publié le 12 mars 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.