Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Qualité des prestations vaccinales des centres sociaux publics d'Abidjan, Côte d'Ivoire

Résumé en Français

En dehors des établissements sanitaires, d’autres établissements notamment les centres sociaux effectuent des prestations vaccinales pour palier l’insuffisance de l’offre des activités vaccinales. Qu’en est-il de la qualité de ces prestations vaccinales effectuées par un personnel non médical ? Nous avons effectué une étude transversale descriptive sur 2 mois dans les 15 centres sociaux publics pratiquant la vaccination à Abidjan. La collecte des données a été réalisée par deux médecins à l’aide de trois questionnaires adressés respectivement aux responsables des centres, aux vaccinateurs et aux bénéficiaires des prestations vaccinales et de deux grilles d’observation dont l’une servait à vérifier le matériel de vaccination et l’autre à apprécier les comportements des agents vaccinateurs. Aucun centre ne disposait de groupe électrogène en plus de l’électricité. Un centre social ne disposait pas de réfrigérateur. Dans 14,3 % des centres, les réfrigérateurs n’étaient pas disposés dans un endroit aéré et dans 26,7 %, ces réfrigérateurs n’étaient pas destinés exclusivement à la conservation des vaccins. Aucun centre ne disposait d’incinérateur. 21,1 % du personnel ne connaissait pas la température de conservation des vaccins. Pour 88,9 % des injections vaccinales, le tampon de l’hémostase était le même que celui utilisé pour le nettoyage du site d’injection. Le site d’injection n’était pas aseptisé dans 10,8 % des injections. 73,9 % des bénéficiaires ignoraient le vaccin administré et 95 % la date du prochain rendez-vous de vaccination. Les prestations vaccinales dans ces centres présentent de nombreuses insuffisances. Pour y remédier, une politique de formation, d’équipement et de supervision des centres s’impose.

English abstract

In addition to health care centers, other institutions such as community centers are also involved in providing immunization services, the purpose being to address the inadequate provision of services in this area. The purpose of this study was to assess the quality of immunization services provided by non-medical staff. A cross-sectional descriptive study was conducted over the course of two months in the 15 public community centers providing immunization services in Abidjan. Data collection was performed by two physicians using three questionnaires (one for center managers, one for vaccinators and one for vaccine recipients) and two observation checklists (to assess vaccination equipment and to observe the behaviors and practices of vaccinators). The study found that none of the centers had a generator. One community center had no refrigerator. Refrigerators were not placed in a ventilated area in 14.3% of the centers and were not exclusively used for the storage of vaccines in 26.7% of the centers. None of the centers had an incinerator. 21.1% of staff did not know the correct storage temperature. In 88.9% of cases, the swab used to stop bleeding was also used to clean the injection site. The injection site was not sterilized in 10.8% of cases. 73.9% of the recipients did not know what vaccine they had been administered, while 95% of the recipients did not know the date of their next vaccination appointment. The results indicate that immunization services in public community centers have many shortcomings. To address these issues, it is necessary to implement a training policy and to provide appropriate equipment
and supervision.

Santé publique n°5, septembre-octobre 2012 | p. 429 à 438 | publié le 18 avril 2013

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.