Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

« La santé, c'est un peu de la vie » : étude sur la santé perçue des enfants confiés en protection de l'enfance

Résumé en Français

Cet article s’intéresse à la santé perçue des enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance dans le département de Haute-Savoie. À partir d’une étude qualitative par entretiens semi-directifs auprès d’enfants accueillis à l’Aide sociale à l’enfance, associés à la passation d’un questionnaire auto-administré sur la qualité de vie, cette recherche vise à interroger les enfants confiés sur les représentations de leur santé. Elle permet d’attirer l’attention sur les multiples dimensions de la qualité de vie affectées chez les enfants accueillis, en termes d’énergie, de sommeil, de douleurs et de mobilité et de réactions émotionnelles. Cette étude témoigne aussi des difficultés perçues des enfants confiés dans leur relation à leur famille ainsi que dans leur éducation et leur orientation. L’article donne à voir un rapport passif à la santé chez les enfants confiés avec une tendance à taire les difficultés, en lien avec un sentiment d’isolement social et un manque de confiance dans les liens sociaux et dans les institutions. Comme pour les autres publics vulnérables, le rapport à la santé des enfants confiés convoque des problématiques plus larges, liées à l’estime de soi, à la projection vers l’avenir, et au rapport aux institutions. Cet article attire l’attention sur les facteurs sociaux explicatifs des inégalités de santé et confirment l’importance des liens sociaux, du sentiment de maîtrise de son existence, et de la reconnaissance dans le rapport à la santé.

English abstract

The purpose of this study was to explore perceptions of health among children in the care of child protective services in Haute-Savoie (France). A qualitative study was conducted to explore children’s perceptions of health care. The study involved interviews with children and a quality of life questionnaire. The results show that many aspects of the quality of life of children in care are adversely affected, including energy, sleep, pain, and emotional responses. The children interviewed also identified two main issues in their life: their relationship with their family and their education. The results show that children in care tend to have a passive view of health, which appears to be related to a lack of self-confidence and to a lack of trust in relationships and institutions. The results highlight the impact of social factors on health inequalities and confirm the importance of social relationships, the sense of control over one’s life, and the feeling of recognition.

Santé publique n°5, septembre-octobre 2012 | p. 417 à 428 | publié le 18 avril 2013

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.