Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Conditions d'accès et de stockage de l'eau : enquête dans les ménages en zone périurbaine à Abidjan en 2010

Résumé en Français

Dans les pays en développement, deux millions d’enfants de moins de cinq ans décèdent chaque année de maladies hydriques ; faisant de l’accès à l’eau dans les ménages un déterminant de la santé de l’enfant. Le stockage de l’eau à domicile, source de dégradation de la qualité, est de plus en plus pratiqué par les ménages afin de surmonter les difficultés de distribution d’eau potable à Abidjan. En vue de déterminer la salubrité de l’eau de boisson stockée, une enquête sanitaire sur l’accès à l’eau auprès de 669 ménages et des analyses physico-chimiques et bactériologiques d’eau dans un échantillon aléatoire simple de 200 réservoirs ont été menées en milieu périurbain à Abidjan de mai à octobre 2010. Les résultats ont montré que 70 % des ménages étaient branchés au réseau d’adduction d’eau potable et 64 % utilisaient en moyenne 20 litres d’eau par personne et par jour. Les dépenses en eau des ménages non branchés étaient plus élevées que celles des ménages branchés (p < 0,001). Le stockage de l’eau de boisson à domicile était réalisé dans 75,6 % des ménages. Les Coliformes totaux et Escherichia coli ont été retrouvés dans 81 % et 42,5 % des prélèvements d’eau respectivement. La présence de germes a été significativement associée au grand volume et l’absence de couvercle des récipients utilisés. Des recommandations ont été faites pour une meilleure conservation de l’eau à domicile.

English abstract

A health survey on access to water and a chemical and bacteriological analysis were conducted between May and October 2010 on 200 tanks of drinking water in 669 households in a peri-urban area of Abidjan. The results show that 70% of the population used piped water and that 64% of the population used approximately 20 litres of water per person per day. The study found that households that used alternative sources of water spent more than those that used piped water (p < 0,001). The study also found that 75.6% of the surveyed households stored water. The survey showed that 81% of the samples contained coliforms and 42.5% contained Escherichia coli. The presence of bacteria can be explained by the large quantities of water stored in open containers (i.e. containers without lids). Basic water supply combined with health education and safe water storage containers are needed.

Santé publique n°2, mars-avril 2012 | p. 133 à 142 | publié le 27 juin 2012

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.