Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Étude comparative de systèmes de codage pour l'évaluation des situations médicales et sociales : le cas des troubles addictifs

Résumé en Français

Dans l’objectif de proposer des pistes de réflexion vers un rapprochement des systèmes d’information, une analyse descriptive et comparative des outils utilisés par les professionnels de santé spécialisés dans les troubles addictifs, a été réalisée. Le guide d’évaluation des besoins de compensation des personnes handicapées (GEVA) des Maisons Départementales des Personnes Handicapées structure les informations en volets, dont un psychologique. Il rassemble l’ensemble des informations sociales et environnementales du Recueil Commun sur les Addictions et les Prises en charge (RECAP). Le programme de médicalisation des systèmes d’information structure les informations relatives aux prises en charge. Il ne repère cependant pas suffisamment les situations sociales. La classification internationale des maladies propose des codes diagnostiques complexes et synthétiques, utilisés pour décrire modalités de consommation de produits, facteurs étiologiques et complications psychiques et somatiques inhérentes aux troubles addictifs. Elle pourrait être simplifiée et harmonisée d’un chapitre à l’autre de la classification et individualiser davantage les addictions comportementales sans produit. La classification du handicap propose des éléments d’évaluation de la dimension psychologique repris dans la définition récente des troubles addictifs. Les informations légales mériteraient une place à part entière dans la structuration du dossier et dans les classifications internationales. La prévalence des épisodes de prise en charge sanitaire des troubles addictifs et psychiques a été estimée au CHU pour toute discipline. En dehors des structures de soins dédiés à l’addictologie, très peu de patients font l’objet d’une fiche RECAP.

English abstract

The purpose of this study was to conduct a descriptive and comparative analysis of the tools used by healthcare professionals specializing in addictive disorders to promote a rapprochement of information systems. The evaluation guide used to assess the compensation needs of disabled persons treated in “Maisons Départementales des Personnes Handicapées” (centres for disabled people) organizes information in different areas, including a psychological component. The guide includes social and environmental information in the “Recueil Commun sur les Addictions et les Prises en charges” (Joint Report on Drug Addiction and Drug Treatment).
While the program for the medicalization of information systems includes care data, the current information about social situations remains inadequate.
The international classification of diseases provides synthetic diagnostic codes to describe substance use, etiologic factors and the somatic and psychological complications inherent to addictive disorders.
The current system could be radically simplified and harmonized and would benefit from adopting a more individualized approach to non-substance behavioral addictions. The international classification of disabilities provides tools for evaluating the psychological component included in the recent definition of addictive disorders.
Legal information should play an integral role in the structure of the information system and in international classifications.
The prevalence of episodes of care and treatment of addictive and psychological disorders was assessed at Nice University Hospital in all disciplines. Except in addiction treatment units, very few patients were found to have a RECAP file.

Santé publique n°6 - supplément, novembre-décembre 2011 | p. 39 à 57 | publié le 11 juin 2012

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.