Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

L'expertise profane dans les associations de patients, un outil de démocratie sanitaire

Résumé en Français

Dans le domaine de la santé, l’expertise profane recouvre deux réalités différentes qui entretiennent des relations multiples : l’expertise expérientielle, ou expertise tirée de l’expérience d’une condition particulière, et l’expertise médico-scientifique. Les associations de patients déploient une part importante de leur activité à constituer cette double expertise : d’un côté, elles collectent, mettent en forme, analysent les témoignages de leurs adhérents, réalisent des enquêtes et produisent des statistiques ; de l’autre, elles assurent une veille scientifique, produisent des synthèses de la littérature, publient des documents de vulgarisation ou organisent des conférences. Cette expertise, avec ses deux composantes, est mobilisée dans des actions dirigées à la fois vers des patients individuels – il s’agit de renforcer leur capacité d’action –, et vers le « monde de la santé» – professionnels, établissements, réseaux de soins, agences sanitaires, ministère, politiques – afin de peser sur la politique de santé au sens large : elle contribue ainsi pleinement à la démocratie sanitaire, dans l’acception double que lui a donné la loi du 4 mars 2002, i.e. participation des individus aux décisions qui les concernent et participation de leurs représentants à la gouvernance de la santé.

English abstract

Lay expertise in patient organizations: an instrument for health democracy In the health sector, lay expertise refers to two distinct but related phenomena: experiential expertise, i.e. expertise based on the experience of a specific condition, and medical-scientific expertise. A significant part of the activities of patient organizations are devoted to developing both forms of expertise: on the one hand, they collect, shape, analyze their members’ testimonies, conduct surveys and produce statistics; on the other hand, they provide a scientific watch, synthesize the academic literature, publish documents for the public or organize conferences. This two-fold expertise is mobilized in actions directed both at empowering of the individual patient as well as at shaping health policies: therefore it contributes to health democracy, understood in the double sense used in the March 4th 2002 Act, i.e. as participation of individuals to decisions regarding their own health and as participation of patients’ and users’ representatives to the governance of health.

Santé publique n°1, janvier-février 2012 | p. 69 à 74 | publié le 31 mai 2012

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.