Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Précarité sociale et perception du temps, impact sur le sevrage tabagique

Résumé en Français

Le tabagisme et les comportements tabagiques sont en lien avec la précarité sociale. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’impact de la précarité et de la perspective temporelle sur le sevrage tabagique avec pour finalité d’améliorer l’aide à l’arrêt du tabagisme des fumeurs en situation de précarité sociale. Cette étude s’est intéressée à l’impact de la précarité et de la perspective temporelle sur la réussite du sevrage tabagique. Elle portait sur une population de 192 patients motivés à l’arrêt (45 % en situation de précarité). La précarité a été évaluée par le score Epices, la perspective temporelle par la version courte du Zimbardo Time Perspective Inventory. Des informations sur le tabagisme, les comportements et le sevrage ont été recueillies. Les personnes en situation de précarité, comparativement aux non précaires, arrêtent davantage de fumer pour des raisons financières (p < 0,0001) et leurs tentatives sont plus souvent marquées d’échec (p=0,006). Elles présentent plus fréquemment des troubles anxiodépressifs (p < 0,0001) et un niveau de dépendance nicotinique supérieur (p < 0,0001). Les dimensions temporelles « Passé Négatif » et « Présent Fataliste » vers lesquelles elles sont plus orientées (p < 0,0001) sont associées à l’échec de la tentative d’arrêt du tabagisme. En revanche, la dimension « Futur » où elles se projettent moins (p < 0,0002) est un facteur prédictif de la réussite du sevrage. Les résultats soulignent l’importance de la prise en compte de la précarité et de l’orientation temporelle des patients pour conduire l’aide à l’arrêt de ces fumeurs.

English abstract

Smoking addiction and smoking behaviour are closely related to social deprivation. The aim of this study was to evaluate the impact of social deprivation and time perspective on smoking cessation in order to improve the support provided to socially deprived persons seeking to quit smoking. The study examined the impact of social disadvantages and time perspective on smoking cessation. 192 patients (including 45% of socially disadvantaged people) participated in the study. Social deprivation was measured using the EPICES scale, while time perspective was measured using the short version of the Zimbardo Time Perspective Inventory. Data relating to individuals’ characteristics, smoking addiction, behaviour and smoking cessation were collected as part of this research. Compared to the rest of the population, socially disadvantaged people were found to be more likely to stop smoking for financial reasons (p < 0.0001). The study also found that their attempts to quit smoking are more likely to fail (p=0,006). In addition, socially disadvantaged people suffer more frequently from anxio-depressive disorders (p < 0.0001) and are also prone to a higher level of nicotine dependence (p < 0.0001). The ‘Past-Negative’ and ‘Present-Fatalistic’ dimensions of time perspective, toward which socially disadvantaged people are more likely to lean (p < 0.0001), are associated with failed smoking cessation. The ‘Future’ dimension, in which socially disadvantaged people are less likely to project themselves (p < 0.0002), is a predictive factor of smoking cessation. The results highlight the importance of taking into account social deprivation and time perspective in helping socially disadvantaged patients to quit smoking.

Santé publique n°5, septembre-octobre 2011 | p. 359 à 370 | publié le 18 avril 2012

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.